Accueil

Un accompagnement vers l’emploi grâce à la Garantie Jeunes !

Date de mise à jour
Vous avez entre 16 et 25 ans et êtes sans emploi, ni études, ni formation ? Vous pouvez peut-être bénéficier de la Garantie Jeunes. On vous explique tout sur ce dispositif!

Dans le cadre du plan #1jeune1solution, le Gouvernement augmente les moyens financiers attribués aux Missions Locales pour doubler le nombre d’entrées en Garantie Jeunes. De plus, certains critères ont été assouplis pour élargir l’accès au dispositif. Au total, 200 000 jeunes pourront être accompagnés en 2021 pour favoriser leur insertion dans l’emploi. Cet accompagnement est assorti d’une aide financière. Vous êtes peut-être concerné !

Les conditions pour en bénéficier

Vous devez avoir entre 16 et 25 ans et être indépendant, c’est-à-dire sans aide financière de vos parents, que vous viviez chez eux ou non. Vous devez être également sans emploi, ni études, ni formation. Les jeunes n’ayant pas trouvé d’emploi à la fin de leurs études sont aussi concernés. Si vous avez des ressources, elles ne doivent pas dépasser 1243,67€ pour avoir droit à la Garantie Jeunes. La nouveauté, cette année, il n’est plus obligatoire d’être fiscalement autonome du foyer de ses parents pour être éligible au dispositif. Vous remplissez les critères ? Prenez vite contact avec la Mission Locale la plus proche de chez vous !

Le principe ? Un contrat d’engagement

La Garantie Jeunes est mise en œuvre avec les Missions Locales. C’est auprès d’elles que vous devez faire la demande pour bénéficier du dispositif. Après examen par une commission, si votre demande aboutit, vous concluez un contrat d’engagement avec la Mission Locale. Vous serez suivi par un conseiller avec qui vous allez définir des objectifs pour créer un parcours combinant expérience de travail, élévation du niveau de vos connaissances et compétences clés et suivi social.

En contrepartie, la Garantie Jeunes vous donne droit à une allocation d’un montant maximum de 497 €. Celle-ci est cumulable avec des revenus d’activité s’ils ne dépassent pas 300 € par mois. Au-delà de ce plafond, l’allocation est dégressive. Elle est supprimée si le total de vos revenus atteint 1243,67 €.

Certains critères ont évolué cette année, notamment sur les ressources pour entrer dans le dispositif, qui seront désormais évaluées sur les 3 ou les 6 derniers mois, selon ce qui vous est le plus favorable. La durée du parcours pourra également être modulée de 9 à 18 mois, au lieu de 12 à 18 mois auparavant. Enfin, si vous êtes en situation de handicap, vous pourrez en bénéficier jusqu’à l’âge de 30 ans.

Valorisez vos potentiels !

Avec l’aide de votre conseiller, vous allez pouvoir développer des compétences sociales comme le sens des responsabilités, la citoyenneté, la confiance en soi, l’entraide et la coopération. Durant votre accompagnement, vous allez vous créer un réseau social et professionnel et identifier vos aptitudes et capacités acquises au travers de vos expériences, professionnelles ou non. Vous allez apprendre à valoriser votre potentiel auprès des employeurs, tout en étant aidé pour accéder au monde de l’entreprise. Au final, vous pourrez utiliser l’ensemble des situations vécues tout au long de l’année pour construire une expérience valorisante auprès des employeurs.