Accueil

Service civique (missions à l'international)

Publié le 24 septembre 2019

[Mise à jour : 9 avril 2020]

Conditions et modalités

Le Service Civique est un programme de volontariat proposé et financé par l'Etat français qui a été créé en 2010.  Même si la très grande majorité des missions se déroulent en France, il est possible de faire une mission de Service Civique à l'étranger.

Les principes sont les mêmes que pour une mission en France : mission de volontariat d'intérêt général, contrat d'activité, mêmes domaines d'intervention, mêmes modalités de recrutement...

Pour qui ? Jeunes de 18 à 25 ans, ayant la nationalité française ou celle d'un des pays membres de l'Espace Economique Européen (27 Etats membres de l'UE + Royaume-Uni + Islande + Norvège + Liechtenstein) ou de la Suisse. Les ressortissants des autres pays tiers peuvent postuler sous conditions.

Où ? Dans des structures publiques ou associatives agréées, réparties sur l’ensemble des quatre continents (le plus souvent en Afrique, en Asie ou en Amérique latine).

Combien de temps ? De 6 à 12 mois, entre 24h et 35h par semaine.

Quel type de mission ? Solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, mémoire et citoyenneté, développement international, intervention d'urgence.

Une mission de Service Civique n'est pas un stage ou un emploi ! Le volontariat est une forme d'engagement civique ouvert à tous les jeunes éligibles au programme, sans condition de diplôme ou d'expérience professionnelle. Il n'y a pas d'objectif de résultat. C'est la motivation qui compte !

Prise en charge

  • Une indemnité nette mensuelle versée par l’Etat : 522,87 euros. Une majoration est versée aux volontaires dans certains cas (jeunes en situation de handicap, bénéficiaire du RSA au moment de la signature du contrat ou sous foyer bénéficiaire du RSA, étudiants boursiers échelon 5, 6 et 7 continuant les études en même temps que la mission).
  • Une prestation complémentaire versée par la structure d’accueil : 107,58 euros (en espèces ou en nature) au titre de la subsistance, de l'hébergement ou du transport.
  • Une protection sociale complète (assurance santé, rapatriement, responsabilité civile...).
  • Des formations : formation civique et citoyenne, formation à la Prévention et Secours civiques de niveau 1 (PSC1), formation interculturelle au départ, bilan retour.
  • Un suivi individualisé tout au long de la mission grâce à une organisation d'envoi en France et une organisation d'accueil à l'étranger (un tuteur dans chaque structure).
  • Autres avantages : cotisation à la retraite, cumul possible avec certaines allocations sociales, attestation officielle de fin de mission, accompagnement au projet d'avenir, possibilité de candidater à l'Institut de l'Engagement pour être accompagné dans son projet d'études, de recherche d'emploi ou de création d'activité...

Le transport, l’hébergement ou les frais de visas ne sont pas pris en charge par l’Etat dans le cadre du programme. Il arrive néanmoins que les organismes d'envoi et d'accueil prennent en charge une partie de ces dépenses, en lien avec le volontaire. Renseignez-vous directement auprès de ces structures.

Zoom sur les missions de Service civique proposées par...

> L'Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ)

Cet organisme binational franco-allemand a signé une convention de partenariat avec l'Agence de Service Civique pour proposer des missions de Service Civique spécifiques dans le cadre de son dispositif "Volontariat Franco-Allemand" (VFA).

Le VFA consiste à :

  • Permettre un échange réciproque de volontaires français et allemands.
  • Passer 10 à 12 mois dans le pays partenaire (début en septembre).
  • Effectuer une mission dans : un établissement scolaire, l'enseignement supérieur, le social, l'écologie, le sport, la culture, en collectivité territoriale ou les bureaux de l'OFAJ.
  • Bénéficier de 25 jours de formation interculturelle obligatoire, répartis en quatre séminaires (un au départ, deux pendant la mission, un avant le retour). Ces séminaires incluent les volontaires des deux pays et se déroulent dans les deux langues. Ils ont lieu alternativement en France et en Allemagne.
  • Prendre en charge les frais de voyage des participants pour se rendre sur le lieu de leur mission (au-delà de la prise en charge minimale imposée par le Service civique)

Selon les missions, un niveau minimum d'allemand peut être demandé.

En savoir plus :

> L'Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ)

Cet organisme binational franco-canadien a signé une convention de partenariat avec l'Agence de Service Civique pour proposer des missions de Service Civique spécifiques sur le continent américain. Environ 80 missions par an sont effectuées dans ce cadre.

Le programme est ouvert aux jeunes demandeurs d'emploi, aux jeunes en année de césure ou encore aux jeunes suivis par une mission locale.

Le programme de l'OFQJ permet aux volontaires de :

  • Effectuer une mission dans des structures francophones au Québec, Canada, Amérique latine (Mexique, Guatemala, Equateur) et Caraïbes (Saint-Vincent et les Grenadines, Saint-Christophe-et-Niévès, la Barbade, Trinité et Tobago).
  • Faire un projet dans une des thématiques proposées par l'OFQJ.
  • D'être accompagnés dans leurs démarches de visa/permis de travail pour le Canada et autres démarches administratives.
  • Prendre en charge les billets d'avion A/R.
  • Avoir une prestation complémentaire plus importante que celle imposée par le Service Civique pour les missions au Québec et au Canada (380 dollars canadiens au lieu de 107,58 euros).

Trois sessions de recrutement sont organisées durant l'année :

  • Septembre/octobre pour les départs en février/mars
  • Mars pour les départs en juin/juillet
  • Mai/juin pour les départs en octobre/novembre

En savoir plus :

Bon à savoir

Une seule mission de Service Civique peut être effectuée, qu'elle soit en France OU à l'étranger. Si vous souhaitez (re)partir à l'étranger après une mission de Service civique, vous pouvez vous tourner vers d'autres programmes de volontariat à l'international (Corps européen de solidarité, Volontariat de Solidarité Internationale...).

Comment trouver une mission ?

Sur le portail du service civique à travers une lettre de motivation et une pièce jointe (généralement un CV) pour illustrer votre candidature.

 

 

Mise à jour

9 April 2020