Accueil

Volontariat de solidarité internationale (VSI)

Publié le 25 septembre 2019

[Mise à jour : 29 mai 2020]

Le Volontariat de solidarité internationale (VSI) s’adresse à des personnes majeures souhaitant réaliser une mission d’intérêt général en dehors de l'Espace économique européen dans les domaines de la coopération au développement et de l’action humanitaire, via une ONG agréée par le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Fonctionnement

Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) est un dispositif encadré par la loi française du 23 février 2005. Il s'agit de missions de volontariat effectuées à temps plein en dehors de l'Espace économique européen via des organismes agréés et ayant pour objet des actions de solidarité internationale (coopération au développement et/ou action humanitaire) : enseignement, développement urbain et rural, santé, actions d’urgence...

Le but est de mettre à profit ses compétences au profit d'une mission solidaire : assistance technique, formation, médiation, représentation, travail en réseau, gestion de projets

Leur durée est comprise entre 12 et 24 mois maximum. Il est possible de réaliser plusieurs missions de VSI pour une durée totale maximum de 6 ans.

Les missions sont gérées par des ONG françaises agréées par le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Les missions sont proposées principalement en Afrique, en Asie et en Amérique latine. Les principaux partenaires d’accueil sont des associations, des collectivités locales, des bureaux d’étude, des organisations bilatérales ou multilatérales, des structures locales dans le pays d'accueil, une structure européenne opérateur de projets dans un pays d'accueil...

A la fin de sa mission, l'organisation d'envoi délivre au volontaire une attestation de fin de mission en VSI.

Qui peut partir ?

  • A partir de 18 ans (sans limite d'âge ensuite)
  • Sans condition de nationalité
  • Ne pas être lié par un contrat de travail (ne pas avoir une activité professionnelle pendant la mission de VSI)
  • Ne pas accomplir une mission de VSI dans votre pays d'origine ou votre pays de résidence régulière.

Le VSI s'adresse principalement à des personnes diplômées (environ 2/3 des volontaires ont un bac+5 et plus), avec certaines compétences et/ou qualifications professionnelles.

 

Prise en charge

  • Formation avant le départ par l'organisation d'envoi française (préparation technique, informations sur les conditions d’accomplissement de la mission, préparation interculturelle...),
  • Frais de voyage aller-retour jusqu’au lieu de la mission (et de sa famille le cas échéant),
  • Pour le volontaire et ses ayants-droits, une couverture sociale de base et complémentaire (maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse, accidents du travail et maladies professionnelles...), ainsi qu'une assurance responsabilité civile et rapatriement. Les volontaires sont notamment affiliés notamment à la Caisse des Français de l'étranger.
  • Indemnité mensuelle, dont les montants minimum et maximum sont fixés par le Ministère des Affaires étrangères par arrêté selon les conditions d'existence dans les pays d'accueil. Le montant minimum légal est de 100€/mois (hors prise en charge du logement et de la nourriture). Cette indemnité n’est soumise ni à l’impôt sur le revenu, ni aux cotisations et contributions sociales.
  • Soutien technique pour la réinstallation au retour de mission.

Le volontaire bénéficie par ailleurs d'au moins deux jours de congés par mois, ainsi que les congés prévus par le code du travail et le code de la sécurité sociale.

 

Au retour en France

Le volontaire qui a cessé son activité professionnelle pour une mission de VSI pourra recevoir des allocations chômage à son retour en France (dans les cas où il a suffisamment cotisé et si la mission était d'au moins un an).

Pour les volontaires non éligibles au RSA et inscrits à Pôle Emploi, il est possible de percevoir une prime forfaitaire d'insertion professionnelle (2 001 euros maximum) sur une durée totale de 9 mois maximum, et est à demander dans un délai d'un an maximum après le retour de mission. Elle est non cumulable avec les autres aides liées à la recherche d'un emploi.

Si la mission de VSI a duré au moins 24 mois, le volontaire peut prétendre à une indemnité de réinstallation de 3 700 euros. Si la mission a duré entre 12 et 24 mois, cette indemnité n'est versée que si le retour a été fait en cas de force majeure.

Comment postuler ?

  • Sur France Volontaires (plateforme d’information sur les volontariats internationaux d’échange et de solidarité)
  • Sur Coordination Sud (plateforme des ONG françaises de solidarité internationale)
  • Sur les sites des associations agrées par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Certaines recrutent essentiellement sur candidatures spontanées.

Pour en savoir plus

Organismes d'envoi en Nouvelle-Aquitaine

 

 

 

Mise à jour

26 November 2020