Accueil

Volontariat international en entreprise ou en administration (VIE-VIA)

Publié le 25 septembre 2019

[Mise à jour : 26 mai 2020]

Qu'est-ce que le Volontariat International (VI) ?

Le Volontariat International (VI) se décline sous deux formes : le Volontariat international en entreprise (VIE) ou en administration (VIA). Il s'agit d'un programme français permettant à des jeunes de 18 à 28 ans d’effectuer une mission de volontariat à visée professionnelle dans une structure française à l’étranger, tout en bénéficiant d'un statut de droit public protecteur. Le VI est en effet placé sous l'autorité de l'Ambassade de France à l'étranger.

Par ailleurs, le programme s’appuie généralement sur les formations et compétences des participants : le VI est principalement destiné aux étudiants, aux jeunes diplômés ou aux chercheurs d'emploi. L’indemnité est bien plus élevée que les autres programmes de volontariat et ne dépend pas du niveau d'études du volontaire.

Pour effectuer un VIE ou un VIA, vous devez être de nationalité française ou européenne (pays de l’Espace économique européen ou Monaco).

La durée d'un VIE ou d'un VIA est comprise entre 6 et 24 mois à temps plein (renouvelable une fois dans la limite de 2 ans). Une seule mission peut être effectuée, quelque soit la durée (sauf prolongation de la mission).

    Volontariat International en Entreprise (VIE)

    Quel type de missions ? Finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunications, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines…La mission proposée doit participer à l'internationalisation de la structure d'accueil.

    Dans quelle structure ? Au sein d'une filiale d'une entreprise de droit français implantée à l'étranger, d'une association française à l'étranger, ou encore au sein des représentations des collectivités territoriales à l’étranger (malgré le terme « entreprise »), agréées par Business France.

    Où ? Les missions sont réalisables sur l'ensemble des continents (sauf en France et ses territoires d'outre-mer, dans une zone présentant un niveau de sécurité trop faible ou sans représentation diplomatique française). A titre exceptionnel, il est possible de changer de pays d'accueil pendant la mission, après accord de Business France et en respectant un préavis d'un mois (hors délai d'obtention du visa).

    Quelle prise en charge ?

    • Selon le barème VIE au 1er avril 2020 : une indemnité fixe mensuelle (723,99 euros) + une indemnité complémentaire géographique mensuelle qui varie selon les pays. L'indemnité totale varie entre 1 430,09 euros (Tunisie) et 5 163,84 euros (Nigeria). Elle peut être réduite (exemple : en cas de séjour en France de plus de 7 jours, prise en charge du logement par la structure d'accueil...). C'est Business France qui verse les indemnités au volontaire (et non pas la structure d'accueil, cette dernière les versant directement à Business France).

    NB : L'indemnité géographique variable des VIE devait être alignée sur celle des VIA à partir du 23 mai 2020 (sauf exceptions). En raison de l'épidémie de Covid-19, son application a été reportée d'un an et ne rentrera en vigueur qu'à partir du 23 mai 2021.

    • Frais de voyage et bagages (jusqu'à 150 kg) A/R
    • Protection sociale (assurance maladie, rapatriement, responsabilité civile...) valable en France et à l'étranger (y compris pendant les congés)

    Bon à savoir : L’entreprise sélectionne seule son volontaire, mais certains pays d’accueil peuvent imposer des critères plus contraignants. Par exemple, en Chine, vous devez avoir l'équivalent d'un BAC+4 chinois et une expérience de 2 ans sur un poste similaire (hors stages et alternances, et sauf exceptions). Les Etats-Unis ont également défini d'autres critères d'éligibilité.

    La durée moyenne d'un VIE est généralement de 18 mois.

    Volontariat International en Administration (VIA)

    Quel type de missions ? Animation culturelle, enseignement, veille économique, commerciale ou scientifique, informatique, sciences politiques, droit, économie, recherche, médecine, hôtellerie-restauration…

    Dans quelle structure ? Au sein des services de l’État à l’étranger (Ministère des Affaires étrangères ou Ministère de l'Economie): ambassades, consulats, missions et services économiques français à l’étranger, alliances françaises, bureaux de Business France, services de coopération et d’action culturelle, instituts et centres de recherches, organismes parapublics, CCI implantées à l'étranger.

    Où ? Les missions sont réalisables sur l'ensemble des continents (sauf en France et ses territoires d'outre-mer, dans une zone présentant un niveau de sécurité trop faible ou sans représentation diplomatique française).

    Quelle prise en charge ?

    • Selon le barème VIA du 1er avril 2020 : une indemnité fixe mensuelle (723,99 euros) + une indemnité complémentaire géographique mensuelle qui varie selon les pays. L'indemnité totale varie entre 723,99 euros (Saint-Hélène au Royaume-Uni) et 4 718,36 euros (Afghanistan).
    • Frais de voyage et bagages (jusqu'à 150 kg) A/R
    • Protection sociale (assurance maladie, rapatriement, responsabilité civile...) valable en France et à l'étranger (y compris pendant les congés).

    Avantages du VI

    Pour les structures :

    • Exonération de charges sociales (sauf exceptions) et de tous liens contractuels.
    • Pour le VIE, la gestion administrative et juridique est assurée par Business France (virement des indemnités et souscription du contrat de protection sociale). Business France aide les structures à toutes les étapes du projet. Des aides peuvent être perçues pour les entreprises (voir la fiche de Cap Métiers Nouvelle-Aquitaine).

    Pour le volontaire :

    • Statut public protecteur, en étant placé sous l'autorité du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.
    • Possibilité d'effectuer quelques séjours en France (jusqu'à 183 jours sur 365 jours par an).
    • Indemnités exonérées d'impôt sur le revenu (sauf exceptions).
    • 2,5 jours de congés par mois (+ congés exceptionnels le cas échéant).
    • Comptabilisation du volontariat pour la retraite, voire même reconnaissance de l'expérience acquise pour une VAE ou pour le calcul de l'ancienneté requise pour l'entrée dans la fonction publique.

    Attention : le volontaire ne peut pas percevoir des allocations sociales liées à l'emploi étant donné que le volontariat est exonéré d'impôts et de charges sociales. D'autre part, le volontaire ne peut avoir une autre activité rémunérée (publique ou privée) pendant le VI.

    Qui gère le VI ?

    Comment postuler à un VIE ou un VIA ?

    • Avoir entre 18 et 28 ans,
    • Etre français ou avoir la nationalité d'un des pays de l’Espace économique européen (27 Etats membres de l'Union européenne + Royaume-Uni + Islande + Liechtenstein + Norvège),
    • Etre en totale possession de ses droits civiques (par exemple, être en règle avec le service national de votre pays) et avoir un casier judiciaire vierge,
    • La plupart du temps, avoir les niveaux de formations requis, tout comme des compétences techniques et linguistiques,
    • Avoir un esprit d’initiative et une forte motivation.

    La plupart des offres de VI sont publiées sur le site CIVIWEB :

    • Pour les VIA, l’ensemble des offres sont disponibles sur le site et les participants au VIA doivent obligatoirement postuler à une offre publiée sur le site. En effet, les ambassades ou leurs services économiques, par exemple, ne sont pas habilités à recruter directement les volontaires (passage via le Ministère des Affaires étrangères ou du Ministère de l'Economie).
    • Pour les VIE, une majorité d'offres est disponible sur Civiweb, mais n’hésitez pas à élargir vos recherches et à démarcher spontanément des structures françaises à l’étranger (ne pas se limiter aux offres publiées sur le site).

    L'inscription sur la plateforme Civiweb est obligatoire pour participer au VI. Pour candidater, vous devrez néanmoins toujours envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation) à l'organisme dont les coordonnées sont indiquées sur l'annonce.

    Inscription et autres modalités pratiques

    Avant le début de votre VI, vous devrez assister à une réunion d’information (avec Business France ou la Direction générale du Trésor) ou vous passerez un entretien (au Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères) qui vous précisera les droits et obligations du Volontaire international au cours de sa mission. 

    Vous devez aussi être en possession d’un passeport/carte d'identité valide et avoir vos vaccins à jour selon le pays de destination. Une visite médicale chez un médecin agréé est obligatoire avant le départ. Vous devrez prévenir les organismes sociaux et fiscaux de votre départ.

    Il vous faudra généralement trouver votre logement sur place. Une page dédiée à la communauté des volontaires sur le site de Civiweb pourra pour être utile.

    Le retour

    Au retour de votre Volontariat International, vous devrez remettre un certificat médical et un rapport de fin de mission à votre organisme gestionnaire (Business France, Direction générale du Trésor, ou Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères). Ces documents sont obligatoires pour la délivrance du certificat d’accomplissement du Volontariat International au titre du régime de retraite et du retour de vos droits à la sécurité sociale française.

     

    Mise à jour

    26 May 2020