Accueil

Préparer son départ et son retour

[Mise à jour : 24 novembre 2020]

Quelque soit le contexte de votre départ (études, stages, jobs, volontariats...) , la préparation d'un départ en mobilité internationale se prépare en amont et il s'agit d'une étape primordiale pour la bonne tenue de votre projet. De même, la préparation au retour de mobilité sera toute aussi importante.
 

8 raisons de partir à l’étranger

  1. Apprendre autrement
  2. Avoir des amis dans le monde entier
  3. Découvrir d'autres cultures
  4. Etre en immersion totale
  5. Prendre confiance en soi
  6. Valoriser son CV
  7. Apprendre une autre langue
  8. Sortir de son quotidien / de sa zone de confort

 

Avant de partir

Pour partir l’esprit tranquille, pensez à régler toutes les formalités administratives. Mieux vaut vous y prendre quelques mois à l’avance et bien vous renseigner sur votre destination. Selon les pays, les démarches et les délais d’attente peuvent être très variables.

Ce que vous devez faire ou avoir avant de partir :

  • Préparer vos papiers d'identité (carte d'identité, passeport). Attention aux délais d'obtention.
  • Pour les départs hors Union européenne, munissez-vous d'un visa (il est souvent obligatoire).
  • Pensez à votre permis de conduire (vérifiez bien en fonction des destinations si vous avez besoin d’un permis international).
  • Faites-vous vacciner, si nécessaire. Vérifiez avec votre médecin si vos vaccins sont à jour selon la destination.
  • Si vous partez en Europe, pensez à demander la Carte Européenne d'Assurance Maladie (CEAM). Attention, la CEAM atteste simplement que vous êtes assuré dans votre pays d’origine et que vous bénéficiez des mêmes droits que les résidents du pays d’accueil et selon les mêmes conditions tarifaires. Les systèmes de santé sont tous différents et un reste à charge peut vous être demandé si la prise par charge par la sécurité sociale locale ou française est partielle. Une assurance complémentaire santé est recommandée, surtout si vous partez hors Europe. Renseignez-vous sur les systèmes de santé et votre protection sociale à l'international sur le site du CLEISS et sur le site de l’Assurance Maladie française. Pensez aussi à l'assurance rapatriement et responsabilité civile !
  • Si vous effectuez un long séjour dans la zone euro, il n’est pas forcément nécessaire d’ouvrir un compte à l’étranger. Vérifiez les conditions tarifaires de votre compte bancaire avec votre conseiller. Hors zone euro, il est conseillé d’ouvrir un compte pour éviter les frais bancaires lors des opérations effectuées entre deux devises différentes. Pensez-aussi à informer votre banque de votre départ à l'étranger.
  • Vérifiez votre abonnement téléphonique afin d'éviter les mauvaises surprises. Depuis le 15 juin 2017, il n’y a plus de frais d’itinérances (roaming) lorsque vous voyagez dans un autre pays de l’Union européenne. Attention, ceci n’est pas forcément valable si vous appelez un numéro européen depuis la France avec votre numéro français. Les applications internet telles que Whatsapp ou Messenger sont très utilisées maintenant pour communiquer.
  • Il est recommandé de s’inscrire sur la plateforme Ariane avant de partir, ainsi que sur le Registre des Français établis hors de France pour les séjours de plus de 6 mois.
  • Informez, el cas échéant, les services des impôts, de Pôle Emploi, la Poste, de l'assurance maladie ou encore de votre caisse de retraite de votre changement de statut, d'adresse et de votre départ.

N’oubliez pas de consulter les fiches pays du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour vous informer en temps réel sur le pays d’accueil et les différentes formalités à faire avant le départ.

 

Dès son retour

Votre expérience à l’étranger touche à sa fin et vous prévoyez de rentrer en France ? On parle souvent des démarches pour partir, mais il en existe aussi pour revenir. Anticiper son retour et prendre de l'avance sur toutes les démarches administratives qui vous attendent permet de vivre plus sereinement cette étape.

Ce que vous devez faire après votre expérience à l'étranger :

  • Mettez à jour votre CV pour valoriser vos nouvelles compétences.
  • Pensez à conserver tous les justificatifs de votre expérience à l'étranger (certificats de travail, bulletins de paie…).
  • Ré-inscrivez-vous en cas de poursuite d'études (ParcoursSup ou directement auprès des Universités si vous avez déjà validé une ou plusieurs années).
  • Inscrivez-vous à Pole Emploi si vous recherchez du travail.
  • Souscrivez à l'assurance maladie le cas échéant.

Pour une mobilité professionnelle ou dans le cadre de certains volontariats internationaux, informez-vous sur vos droits à la retraite cumulés à l'étranger (par Info Retraite).

Pour avoir une vue globale sur les démarches au retour, vous pouvez utiliser le simulation "Retour en France" proposé par le site service-public.fr

 

Et pour conclure, consultez la check-list des départs à l'étranger élaboré par le Ministère pour tout savoir sur les démarches liées à l'expatriation !